U17. Rencontre avec le nouveau duo d'éducateurs

2018-2019
News
U17. Rencontre avec le nouveau duo d'éducateurs

Publié il y a 2 semaines par

Deux nouveaux visages sont arrivés dans l'encadrement NDC cet été. Antoine Rabin et Camille Cousseau sont les nouveaux responsables de la catégorie U17. Entretien.

U17. Rencontre avec le nouveau duo d'éducateurs

Pouvez-vous vous présenter ?

Antoine. Antoine Rabin, j’ai 23 ans et je viens de terminer mes études avec l’obtention d’un Master Management du Sport. Aujourd’hui, je me dirige vers un projet d’entreprenariat toujours dans le domaine du sport.

Camille. Camille Cousseau, j'ai 23 ans et je suis paysagiste.

Quel est votre parcours en tant que joueur et éducateur ?

Antoine. J'ai commencé le football à Saint-Melaine-sur-Aubance en débutant à l'âge de 6 ans. Cela fait maintenant 17 ans que je foule les terrains du département. En tant qu'éducateur, j'ai commencé en 2013 sur la catégorie U13. J'ai par la suite pris en charge la catégorie U15 sur deux saisons et la catégorie U17 sur deux saisons également. 

Camille. Comme Antoine, j'ai commencé le football au SMOS dès la catégorie débutant. En ce qui concerne le rôle d'éducateur, j'ai commencé à coacher les catégories U15 et U17 du club de St-Melaine depuis 2015 en duo avec Antoine.

Que pensez-vous de la catégorie U17 ?

Antoine. Ce qui est intéressant avec la catégorie U17, c'est d'un point de vue tactique et physique. Les joueurs ont au moins deux années d'expérience sur grand terrain et arrivent au terme de leur croissance. Le jeu s'intensifie et devient plus physique. La tactique est alors primordiale pour trouver la faille et trouver les réponses aux difficultés posées par nos adversaires.

Camille. Contrairement à la catégorie U15, il y a moins de disparités morphologiques entre les joueurs et le rythme des matchs s'intensifie. En U17, le relationnel avec les joueurs est un point essentiel. A cet âge, la notion d'autorité est parfois difficile à accepter. Il y a différents degrés de maturité entre les joueurs. Tous ces paramètres sont à prendre en compte pour que l'ensemble du collectif performe et garde plaisir à jouer.

Racontez-nous votre début de saison, point fort-point faible à améliorer ?

Antoine. Le début de saison a été très prometteur avec 3 victoires sur les 3 matchs de préparation. Concernant les points forts il y a tout d’abord l’effectif. En effet, la catégorie est dotée d’un effectif important avec de la qualité sur toutes les lignes de jeu. L’équipe est également très solidaire. De plus, on ressent une réelle envie chez les joueurs, ils sont concernés et cela se traduit par une belle présence aux entrainements. En point faible, je citerais également l’effectif, de nombreuses licences sont encore en attente de validation par les instances sportives. De ce fait, nous avons du mal à aligner des équipes complètes pour le moment. Cela reste le seul point négatif que je peux relever à l’heure actuelle.

Camille. Notre début de saison se passe plutôt bien avec un bon de groupe de joueurs. Chacun avec ses qualités, qu'elles soient individuelles ou collectives. Ils prennent leurs marques petit à petit durant cette première phase de championnat. La difficulté principale que nous rencontrons est le nombre de joueurs insuffisant le week-end, dû aux premières blessures, aux absences et à la qualification des derniers joueurs.

Vous venez de rejoindre le club de NDC en tant qu'éducateur, quelles sont vos premières impressions ?

Antoine. Ce qui m’a le plus marqué, c’est au niveau de la structuration du club. Tout est mis en œuvre pour qu’on puisse travailler dans les meilleures conditions possibles. Il y a un soutien du bureau et des éducateurs sur toutes les catégories du club. On ressent une réelle envie de travailler et progresser tous ensemble. Je connaissais déjà le club de l’extérieur mais le vivre de l’intérieur est une nouvelle expérience enrichissante et agréable à vivre. 

Camille. Notre arrivée à NDC s'est faite sans à priori car nous avions entendu beaucoup de bien de ce club. Dans un premier temps, Allan (Mingot) nous a accompagnés et permis de prendre nos marques rapidement. Puis nous avons ressenti par la suite l'investissement important des dirigeants, des éducateurs et des bénévoles, constament mobilisés pour l'encadrement des joueurs et permettre au club  de bien fonctionner. Merci pour votre accueil.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter